Les méridiens



Selon la médecine traditionnelle chinoise, notre corps est parcouru par un ensemble de méridiens, « canaux » par lesquels l’énergie circule.

Ils sont essentiels à notre bien-être aussi bien physique qu’émotionnel. Si l’un d’entre eux, par les évènements de nos vies auxquels nous sommes confrontés, est en déséquilibre (c’est-à-dire en excès ou en faiblesse d’énergie), alors tout notre système énergétique en est déséquilibré, créant ainsi des maux.


Plusieurs pratiques mettent en application ce principe des méridiens notamment la kinésiologie, l’acupuncture ou le shiatsu. L’objectif de ces séances est de travailler sur certains points spécifiques du corps afin d’enlever les blocages éventuels et ainsi relancer tout le système énergétique.


Il existe douze méridiens:


Le méridien du poumon : Il est en charge de la respiration et également de la peau. S’il est en déséquilibre, peuvent alors apparaître de l’eczéma, de la transpiration excessive, de l’asthme ou bien des réveils nocturnes réguliers entre 3h et 5h du matin.

Ce déséquilibre du méridien est causé, par-exemple, par de la tristesse suite à un évènement telle qu’une séparation (rupture sentimentale, deuil…) ou bien une attention disproportionnée portée au jugement des autres.


Le méridien du gros intestin : Le lâcher-prise, concept un peu flou mais pourtant que tout le monde souhaite comprendre pour mieux l’expérimenté. Il s’agit tout simplement de la capacité à se laisser porter par le fleuve de la vie, vivre au moment présent. Dis comme cela, cela ne parait pas bien compliqué…et pourtant.

Le manque de lâcher-prise se somatise bien souvent au niveau du gros intestin entraînant des problèmes au niveau du transit intestinal.


Le méridien de l’estomac : Ce méridien est symboliquement relié aux frustrations que l’on peut avoir dans la vie et notre capacité à se sentir nourri sur le plan matériel, émotionnel, intellectuel, spirituel… Ainsi, lorsque nous ne sommes pas pleinement heureux de notre vie, l’estomac peut en être affecté.

Il peut également être en déséquilibre lorsque nous avons du mal à digérer une émotion, un évènement.


Le méridien Rate-Pancréas : Voici le méridien associé aux soucis excessifs et à la crainte de l’avenir. Lorsque l’on fixe par-exemple ses pensées sur un évènement du passé, que l’on à des difficultés à tourner la page, que l’on a l’impression d’avoir « raté » le train de la vie et que l’on à le sentiment d’être un « raté », cela baisse notre niveau énergétique au niveau du couple rate-pancréas. Nous n'avons alors plus le goût de rien, plus de motivation à avancer dans la vie.


Le méridien du cœur : Il représente l’amour : l’amour que l’on donne, que l’on reçoit et, sans doute le plus important, l’amour que l’on se donne. Il est également synonyme de joie lorsque son énergie est équilibrée. A l’inverse un excès d’énergie entraîne l’euphorie et une faiblesse, la déprime.

Ce méridien gouverne la circulation du sang.


Le méridien de l’intestin grêle : Souvent les maux au niveau de la zone abdominale inférieure sont causés par l’intestin grêle. Lorsque nous sommes stressés, nous avons souvent mal au ventre, c’est-à-dire aux intestins. Cela n’est pas étonnant lorsque l’on sait que ce méridien est en relation étroite avec la gestion et l’assimilation des émotions.


Le méridien de la vessie : Les maux physiques qui peuvent être la conséquence d’un déséquilibre de ce canal énergétique sont des problèmes au niveau de la vessie, des maux de tête, douleurs aux yeux, à la nuque ou aux lombaires. Symboliquement, ce méridien représente deux notions à savoir la capacité à contrôler et diriger sa propre vie et également le marquage du territoire, c’est-à-dire trouver sa place au sein d’un groupe, d’une société, d’un clan…


Le méridien du rein : Le méridien du rein est le plus important tant il contrôle beaucoup d’organes de notre corps : Le cerveau, la moelle épinière, les hormones (au travers du méridien du maître du cœur)... Il représente également les héritages familiaux (génétique).

L’émotion associée est la peur. Ce méridien contrôlant directement ou indirectement presque tout dans notre corps, les personnes qui vivent leur vie par le prisme de leurs peurs voudront prendre le contrôle sur tout : les personnes, les situations, leurs émotions.

Lorsque l’énergie du méridien du rein est en harmonie, nous sommes plus sereins, détendus et de ce fait, nous avons le contrôle sur notre vie. Le « pouvoir » est entre nos mains. D’ailleurs, l’expression désignant une personne équilibré, « stable sur ses appuis» n’est autre que « elle a les reins solides ».


Le méridien du maître du cœur : Voici un méridien qui n’a pas vraiment d’organes propres associé (nous pouvons néanmoins l'associer au péricarde du cœur) mais qui est tout autant essentiel à notre système énergétique. Symboliquement, il représente la capacité à pardonner à tout ceux qui nous ont fait du mal. Pardonner n’est pas un cadeau que l’on fait à l’autre mais un cadeau que l’on s’offre à soi-même. En pardonnant, on retire un boulet que l’ont trainait derrière nous et qui avait des conséquences sur la bonne circulation de l’énergie dans le méridien du maître du cœur mais qui pouvait également engendrait un déséquilibre à d’autres niveaux. En effet, les méridiens sont interconnecté entre eux. Si l’un est en faiblesse d’énergie alors il est dans l’incapacité d’envoyer de l’énergie aux autres méridiens, entrainant ainsi leur déséquilibre.


Le méridien du triple réchauffeur : Tout comme ce maître du cœur, le triple réchauffeur n’a pas d’organe propre associé. Il correspond à la capacité à être en harmonie avec la vie, à se sentir à la bonne place au bon moment.


Le méridien de la vésicule biliaire : Prenez-vous facilement des décisions ? Si ce n’est pas le cas, peut-être votre méridien de la vésicule biliaire est en déséquilibre. En effet, celui-ci représente, en autre, la capacité à prendre des décisions sur le court terme (cf article spécifique à ce sujet en cliquant ici)


Le méridien du foie : Un déséquilibre de ce méridien peut trouver son origine parmi plusieurs raisons notamment la colère. Le corps peut faire face à notre colère intérieure pendant des années jusqu’à ce qu’il n’en puisse plus. Arrive alors le moment où il doit l’évacuer. Cela peut se manifester par des réveils nocturnes réguliers entre 1h et 3h du matin ou bien par des problèmes au niveau de l’organe même du foie.

Ce méridien peut également être en déséquilibre énergétique si nous traversons une période de forts changements qui nous chamboule.


La prise de conscience de certaines émotions qui nous animent sur le moment peut aider à rééquilibrer un méridien. Pour aller plus, loin un travail spécifique en séance de kinésiologie, acupuncture ou shiatsu peut permettre de relancer l'ensemble du système énergétique.


Florian