Le "mal à dit"




Nous sommes régulièrement confrontés à des événements qui impactent nos émotions, notre bien-être.

Malheureusement, beaucoup d'entre nous n'expriment pas leurs ressentis. Parfois par pudeur, par honte ou bien pour continuer à correspondre à l'image que nous nous sommes construite ou celle imposée par la société: "un homme ne doit pas pleurer", "il ne faut pas se mettre en colère", " Ne dit pas cela car ça va faire des histoires...".

Autant d'occasions manquées de nous débarrasser d'un poids. Car oui, toutes ces émotions refoulées sont autant de boulets que l'on traine et qui nous empêchent d'avancer.

Le problème est que notre corps à ses limites. Il peut encaisser beaucoup jusqu'à un certain point. Lorsque celui-ci est atteint, il doit évacuer ces énergies négatives. Pour cela, il a un outil très puissant: la maladie.

Ainsi en créant la maladie, le "mal a dit", notre corps évacue ce dont il ne veut plus mais surtout, il nous fait passer un message afin de nous alerter sur ce qui ne tourne pas rond dans notre vie. En effet, en kinésiologie, nous considérons que chaque symptôme physique à une signification émotionnelle, une symbolique.


Des brulures d'estomac? Vivez-vous une situation qui vous irrite, que vous trouvez injuste ou pour laquelle vous vous sentez impuissant(e) ?

De l'eczéma? Vous aimez-vous suffisamment, craignez-vous d'être blessé(e) ou vivez-vous en fonction de ce que les autres attendent de vous ? Avez-vous vécu une séparation récemment?


Pour synthétiser, nous pourrions résumer les maux du corps comme suit:


  • Les maux de la gorge sont liés à notre incapacité à nous exprimer.

  • Les maux d'estomac à notre capacité à être nourri dans la vie (intellectuellement, matériellement, spirituellement...) et à nos contrariétés.

  • Les maux du foie renvoient à la colère enfouie en nous.

  • Les maux au niveau des poumons ou de la peau traduisent un problème par-rapport à notre vie sociale, à tout ce qui se rapporte au monde extérieur.

  • Les maux du gros intestin sont en relation avec le lâcher-prise.

  • Les maux aux reins représentent nos peurs.

  • Les maux de la vessie sont liés à notre capacité à contrôler et diriger sa vie mais également à la notion de territoire.

  • Les maux de l'intestin grêle renvoient à notre difficulté à assimiler nos émotions.

  • Enfin les maux au niveau de la rate / pancréas traduisent un manque de confiance en l'avenir.


Bien évidemment, lorsque la maladie survient, la première chose à faire est de consulter son médecin traitant et de suivre ses recommandations. En parallèle de ce suivi médical, il est intéressant de comprendre le message que nous transmet notre corps. En comprenant ce qu'il a nous "dire", nous allons pouvoir travailler sur cette problématique. Une fois chose faite, notre corps n'aura plus besoin d'évacuer les énergies, les émotions qui y sont associées et ne créera plus cette maladie.

Parmi les nombreux ouvrages sur ce sujet, il y en a un qui me semble incontournable et dont je parle souvent avec mes clients en séance de kinésiologie à savoir "Le grand dictionnaire des malaises et des maladies" de Jacques Martel. L’ensemble des maux du corps et de l’esprit y sont répertoriés, associés aux messages cachés dont ils sont la somatisation.


Florian